___Raymond


    Quand il est mort il y a quelques semaines, Raymond avait presque nonante ans. Je ne le connaissais pas beaucoup, mais nous nous croisions de temps en temps, souvent au bord du chemin que nous empruntions quand nous habitions Vers le Mont. À cet endroit il disposait d’une petite parcelle de terre en bordure de forêt. Pendant des années il venait faire son jardin potager ici. Le chalet où il habitait, non loin de là, faisait partie d’un lotissement et ne disposait pas d’un terrain adéquat pour faire pousser des légumes. Je crois que quelque chose lui convenait bien aussi dans l’isolement de son lopin de terre. Quand on passait en voiture, et que se relevant de son labeur il nous faisait signe, il avait l’air fier.

Lire la suite